Haendel Da Camera, 2015

Grille à la craie, éclairages, costumes, projection vidéo. 90 minutes.

 

Spectacle composé de suites pour clavecin, duetti, cantate et airs d’opéras d’Haendel et de récitatifs composés par Sébastien Amadieu.

 

Captivé par la puissance des voix de soprano et de mezzo-soprano, et par leur capacité à envahir, à envouter un espace dans sa globalité, François-Thibaut Pencenat propose un dispositif scénique et des costumes qui dialoguent avec la musique et jouent avec les flux sonores. La scénographie, un dessin à la craie sur l’espace de la scène, prend la forme d’une grille en perspective identique à celle utilisée par les peintres de la Renaissance pour construire leurs compositions picturales. Ce dispositif, semblable à la trame d’une peinture, place sur scène les éléments du spectacle, cartographie le déplacement des sons et devient, grâce au jeu des chanteuses imaginé par Laura Naudeix, un troisième personnage auquel elles donnent vie. Ainsi, avec émotion, inquiétude, ou humour, elles suivent les lignes, les effacent (créant ainsi de nouveaux dessins aléatoires), les redessinent élaborant un univers au sein duquel les média artistiques s’entrelacent, par-delà leurs époques respectives. Dans cet espace, la musique déploie son intensité en continu, créant une symbiose entre l’espace et la maîtrise vocale et instrumentale.

Avec PRÉCIPITATIONS : Elisa Dougthy (soprano), Lucile Richardot (mezzo-soprano), Isabelle Dumont (viole de gambe), Sébastien Amadieu (clavecin et direction musicale), Laura Naudeix (mise en espace) et Juliette Gaudel et Camille Testa (costumes).